LA LISTE NOTRE PROGRAMME PARTICIPER A LA CAMPAGNE FAIRE UN DON CONTACT
 

Utilisons les bons indicateurs pour évaluer la gestion saine et rigoureuse !

Article publié le 1 mars 2014

Le maire sortant de La Garenne-Colombes, Philippe Juvin, se vante d’une "gestion saine et rigoureuse". Il est vrai que la gestion de la majorité sortante n’est pas calamiteuse, il faut l’avouer, notre ville se porte plutôt bien. Mais de là à parler de gestion saine et rigoureuse, n'exagérons pas!

Philippe Juvin répète sans cesse les mêmes arguments, à tel point que l’électeur garennois finit par être convaincu. Philippe Juvin utilise souvent deux indicateurs comme témoins d’une gestion saine et rigoureuse : le taux d’imposition et le niveau d’endettement.

Le taux d’impôt n’est pas le bon indicateur pour mesurer le niveau d’imposition

Le taux d’imposition n’est qu’une des 2 composantes qui constitue le montant de l’impôt à payer. Car ce dernier est constitué aussi d’une base d’impôt.

Impôt = base x taux d’impôt


Et cette base est élevée à La Garenne-Colombes, beaucoup moins à Bois Colombes, qui pour arriver à un montant d’impôt équivalent doit élever son taux d’impôt. Parler seulement du niveau taux d’impôt, c’est incomplet et trompeur.

Le montant moyen d’impôt par habitant est plus juste

Alors quel est le meilleur indicateur pour mesurer le niveau d’imposition ? D'après nous, le montant de l’impôt moyen par habitant est plus précis. Au lieu de ne mesurer qu’un seul paramètre, il en prend en compte au moins 3 : le taux, la base et le nombre d’habitants. Si on cumule taxe d’habitation et taxe foncière, c’est encore plus complet.

En comparant les montants d’impôt payés à La Garenne en 2012 avec les communes voisines, on remarque que nous ne sommes pas les meilleurs, loin de là. Seule la commune de Bois-Colombes nous dépasse de peu.



Le niveau d’endettement n’est pas le meilleur révélateur d’une bonne gestion

Philippe Juvin s’enorgueillit d’avoir une dette faible et se moque souvent de ceux qui l’incite à s’endetter. A première vue, un niveau de dette aux alentours de 5 m€, c’est bien, les intérêts de la dette sont faibles et c’est mieux que d’être surendetté, c’est vrai.

Mais le lecteur devra se demander quelles en sont les contreparties. Comment font les autres communes ? Le niveau de dette suffit-il à juger de la bonne gestion d’une commune ?

Le niveau de dépenses par habitant est plus juste

D’une manière générale, le niveau de dépenses par habitant nous permet de mesurer de manière plus juste la qualité de la gestion. Pour être très précis, il faudrait même le mettre en relation avec le niveau de services offert aux habitants, mais cet exercice étant complexe, retenons seulement le montant de dépenses par habitant. Quelles que soient les sources ou l’exactitude de la mesure, le constat est le même, le maire de La Garenne-Colombes est dépensier, d’où le niveau d’imposition élevé.



Source Contribuables associés
Source Journal du Net

Pour financer ses investissements, la commune de La Garenne-Colombes recourt à l’autofinancement, c’est-à-dire que ce sont les impôts payés l’année en cours qui financent les grands travaux. Le faible niveau d’endettement peut aussi s’expliquer par:
- le sous-investissement en logement sociaux qui se chiffre à 227 millions d’euros (m€) d’après le Conseil Général des Hauts de Seine;
- le recours à des mécanismes de financement qui ne font pas apparaître la dette au bilan, mais gonflent les charges d’exploitation de la ville : l’école Jerphanion, financée par le moyen d’un bail emphytéotique administratif coûtera au final presque 20 m€, alors qu’un emprunt sur la même période aurait sûrement couté un peu moins…mais on aurait dû emprunter…
- la cession de réserves foncières à des promoteurs pour équilibrer ses comptes, et cette ressource n’est pas infinie.

La majorité sortante nous explique que le recours à des prêts n’est pas possible pour une si petite commune comme la nôtre. Pourtant, il serait plutôt aisé d’obtenir des financements avantageux en tirant parti du faible niveau d’endettement.

Nous souhaitons éclairer l’électeur garennois par rapport aux chiffres qui sont matraqués tous les mois dans le bulletin municipal. Les chiffres ont cette capacité à nous faire croire ce qu’on veut nous faire croire.

Les hommes politiques des partis traditionnels sont habitués à présenter des chiffres qui leur vont bien, qui permettent de gagner la confiance de leurs électeurs, c’est même un exercice de base. Nous pensons au contraire que le citoyen n’est pas juste un électeur. Il est de la responsabilité d’un élu de communiquer sur des indicateurs justes, ceux qui permettent d’évaluer véritablement la gestion d’un maire.

En conclusion, si la gestion n’est pas mauvaise, on peut mieux faire ! Ce qui est certain, c’est qu’il faut prendre de meilleurs indicateurs pour évaluer la gestion.

Venez assister à la présentation du programme de Christophe Conway et sa liste Union Citoyenne Pour La Garenne jeudi 6 mars à partir de 20h à l’école élémentaire Sagot-Voltaire

Cet article est associé aux thématiques suivantes :
- Démocratie locale
- Infos de campagne
- Finances


Vous souhaitez commenter cet article :

Votre nom ou pseudo :
Votre adresse Email :
Votre commentaire :

Revenir à la page précédente

SUIVEZ L'ACTUALITE GARENNOISE : INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER

 
VIE DU CONSEIL MUNICIPAL

Dernier conseil municipal : 03/02/2020 20:00

Séance publique en Mairie
Salle des mariages
Entrée libre

Télécharger l'Ordre du Jour (PDF)

 


Nouveau Compte rendu disponible

 
ARTICLES PAR THEMATIQUES
 
 
LES DOSSIERS GARENNOIS

 
 
BASE DOCUMENTAIRE
 
 
LIENS
 
 

Accueil | La liste | Nos idées pour La Garenne | Participer à la campagne | Faire un don | Contactez-nous

© 2013-2014 : Union Citoyenne pour La Garenne
Déclaration CNIL n°1703059